Appel à candidatures pour le remplacement d’un membre du Comité « Missions nationales Infections associées aux soins (IAS) »

Santé publique France recherche une personnalité scientifique pour rejoindre le Comité « Missions nationales Infections associées aux soins (IAS) ». Celle-ci siégera jusqu’à la fin du mandat du comité en juillet 2022.

Le Comité « Missions nationales Infections associées aux soins (IAS) » nommé en juillet 2017 et placé auprès du Directeur général de Santé publique France, a appuyé l’agence pour la rédaction des cahiers des charges des cinq missions nationales qui ont fait l’objet d’un appel à projets et a évalué la qualité scientifique des dossiers de candidature reçus afin de permettre à l’agence de les sélectionner. Il doit maintenant évaluer annuellement les activités des CPias porteurs de ces missions nationales.

L’objectif de cet appel à candidature est le remplacement d’une personnalité qualifiée du comité pour la durée du mandat restant à courir soit jusqu’à juillet 2022.

Modalités de candidatures

Les dossiers de candidature doivent être adressés par courriel au plus tard le lundi 1er avril 2019 à l’adresse suivante : comite_mnias@santepubliquefrance.fr

Les dossiers de candidature doivent comporter :

  • une lettre de motivation dans laquelle sont indiquées les coordonnées professionnelles et/ou personnelles du candidat ;
  • un curriculum vitae ;
  • une liste des travaux/publications des 5 dernières années dans le domaine de la résistance bactérienne aux antibiotiques et des infections associées aux soins ;
  • une déclaration publique d’intérêt à compléter via l’application disponible sur  : https://dpi-declaration.sante.gouv.fr/dpi-webapp/app/candidature/index

Modalités de sélection

Seuls les dossiers complets seront pris en compte.

La sélection des candidatures se fera par un jury de sélection, sur la base des éléments fournis dans la lettre de motivation, de l’adéquation des candidats avec la compétence recherchée, de l’analyse des liens d’intérêts.

Les déclarations d’intérêts seront examinées par le Comité interne de déontologie de Santé publique France.

Les candidats seront informés du résultat de l’examen de leur candidature par courriel du secrétariat du comité.

Le nouveau membresera nommé par décision du Directeur général de Santé publique France pour la durée du mandat restant à courir, c’est-à-dire jusqu’à juillet 2022.

Les personnels des CPias ne peuvent pas faire acte de candidature.

Il en est de même des membres du Conseil d’administration, du Conseil scientifique, du Comité d’éthique et de déontologie et du Comité d’orientation et de dialogue de Santé publique France.

Les missions de Santé publique France

L’agence nationale de santé publique créée par l’ordonnance n°2016-462 du 14 avril 2016, est un établissement public de l’Etat à caractère administratif, placé sous la tutelle du ministère chargé de la santé.

Pour connaitre les missions de Santé publique France : https://www.santepubliquefrance.fr/Sante-publique-France/Qui-sommes-nous/Missions-et-actions

Missions du comité

Les CPias porteurs des cinq missions nationales retenues par le comité ayant été nommés pour 5 ans, le comité procèdera chaque année à l’évaluation de leurs activités sur la base d’un rapport annuel d’activités relatif à ces missions.

Composition du comité

Le comité est constitué de 9 personnalités qualifiées nommées par le Directeur général de Santé publique France, auxquels sont adjoints 3 représentants du ministère chargé de la santé, un représentant des agences régionales de santé (ARS), un représentant de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam), un représentant de la Haute Autorité de santé (HAS) et 3 représentants de Santé publique France.

Les membres sont représentatifs des différentes spécialités et compétences intervenant dans le champ de la prévention des infections associées aux soins (IAS) et de la résistance bactérienne aux antibiotiques (RATB) (cf. infra).

Les membres siègent en leur nom propre et ne peuvent  se faire remplacer. Il s’agit d’une participation intuitu personae et non d’une représentation institutionnelle.

Charge de travail du comité

Il est prévu que le comité se réunisse au moins 2 fois par an pendant 1 journée avec une charge de travail indicative pour les membres de l’ordre de 3 à 5 jours par an.

Compétences

Pour répondre aux objectifs fixés, le Comité est composé de professionnels de santé (médecins, pharmaciens, cadres de santé, infirmiers) détenteurs d’une expertise dans le champ de la surveillance et de la prévention des infections associées aux soins et de la résistance bactérienne aux antibiotiques.

Compétences générales

  • intérêt et expérience dans le domaine de la surveillance et de la prévention des infections associées aux soins et de la résistance bactérienne aux antibiotiques, y compris sur le volet recherche, développement, évaluation ;
  • bonne connaissance du dispositif de santé publique et de l’organisation des soins en France ;
  • aptitude à travailler de façon collégiale et multidisciplinaire.

Compétences spécifiques

Les compétences spécifiques demandées pour cet appel à candidature dans le cadre du remplacement d’une personnalité qualifiée sont orientées vers l’infectiologie.

Fonctionnement du comité

Les membres du comité sont nommés pour une durée de 5 ans. Ils signent une « Clause de confidentialité et d’engagement à participer régulièrement aux réunions ».

Le Directeur général de Santé publique France met à disposition du comité les moyens nécessaires à son fonctionnement. Le secrétariat scientifique et administratif du comité est assuré par la Direction des maladies infectieuses, Unité Infections associées aux soins et Résistance aux antibiotiques.

Indemnités et frais de déplacements

Les frais de déplacement et de séjour sont remboursés dans les conditions prévues pour les personnels civils de l’Etat.

L’indemnisation pour perte de revenus en cas d’activité libérale et l’indemnisation du temps de participation aux réunions et pour travaux rendus se fera selon le barème arrêté par le Conseil d’administration de Santé publique France.