Le

Direction des régions

La direction des régions (DiRe) pilote l’action régionale de Santé publique France et le dispositif de surveillance syndromique (SurSaUD®).  
L’agence conduit son action régionale au travers de ses Cellules d’intervention en région (Cire) placées au plus près du terrain auprès des Agences régionales de santé (ARS) ; elles leur apportent l’expertise scientifique dans le champ de la veille, de la surveillance et de l’alerte sanitaire pour l’aide à la décision des politiques de santé régionales.
Au nombre de 12 en métropole et 3 en outre-mer (Antilles, Guyane et Océan Indien), les 15 Cire assurent ainsi la veille, l’alerte et la surveillance de l’état de santé de la population sur l’ensemble du territoire et jouent un rôle majeur dans la gestion locale des situations de crise sanitaire. Les Cire sont le représentant unique en région de Santé publique France. A ce titre, elles représentent l’ensemble des missions de l’agence.

Par ailleurs, la DiRe pilote au niveau national le système de surveillance syndromique SurSaUD® à partir des quatre sources d’information que sont le réseau OSCOUR® (organisation de la surveillance coordonnée des urgences) ; le réseau SOS Médecins ; la surveillance de l’enregistrement de la mortalité par les services d’état-civil (Insee) et la surveillance des causes de mortalité via la certification électronique (CépiDc). La surveillance syndromique est un système national régionalisé dont l’utilisation, la visibilité et l’intérêt des données sont déterminantes en région. Ce dispositif de surveillance multisources, dont la vocation première est la détection d’évènements sanitaires inattendus, permet également de produire des indicateurs sanitaires pour le suivi des tendances et l’évaluation de l’impact sanitaire aux niveaux national et régional.

Ces deux missions, le pilotage de l’action régionale et la surveillance syndromique, confèrent à la DiRe une forte composante transversale qui s’exprime au travers du processus de programmation de l’agence. La DiRe pilote trois programmes : « action de veille et surveillance », « surveillance syndromique » et « populations outre-mer » répondant à une spécificité régionale. L’action régionale sur l’ensemble des domaines d’intervention de l’agence (maladies infectieuses, pathologies liées à l’environnement, santé travail, maladies chroniques et accidents de la vie courante) se traduit par une contribution de la DiRe à la plupart des autres programmes de l’agence.

Pour la réalisation de ses missions, la DiRe s’appuie sur un réseau de partenaires multidisciplinaires, des professionnels de santé (médecins déclarants, réseaux d’urgentistes, Observatoires régionaux des urgences, réseaux de réanimateurs, réseaux de médecins libéraux SOS Médecins, Centres hospitaliers, laboratoires…), des professionnels de santé publique (ORS, CépiDc…), des partenaires institutionnels (ARS, Dreal, Direccte, Insee…), des experts des différents domaines d’intervention et sociétés savantes (FEDORU, Société française de médecine d’urgence…), des équipes de recherche et des universités, etc.

La direction des régions est composée d’une direction, d’un pôle support, d’une unité de surveillance syndromique et de 15 unités régionales constituées par les Cire, rassemblant au total environ 130 personnes.