Le

Le programme santé mentale

Axe déterminants de santé

En France, les troubles psychiatriques représentent la première cause d’entrée en invalidité, concourent à environ un cinquième des années de vie perdues en bonne santé et sont responsables de 35 à 45 % de l’absentéisme au travail. Les conduites suicidaires représentent la première cause de mortalité potentiellement évitable chez les 25-34 ans, la deuxième chez les 15-24 ans et sont responsables de près de 100 000 hospitalisations et 200 000 recours aux urgences par an.

Ce programme s’inscrit dans la continuité de deux précédents plans portés par le ministère de la Santé : le plan psychiatrie et santé mentale 2011-2015 et le programme national d’actions contre le suicide 2011-2014. 

Plusieurs enjeux se dégagent :

  • l’expérimentation et l’évaluation de programmes de santé mentale dans un contexte français (par exemple : promotion de l’attachement des nouveau-nés et de leurs parents (programme Panjo) ; Soutien aux familles et à la parentalité (programme SFP)) ;
  • le soutien et le développement des dispositifs d’information et d’aide à distance des personnes en situation de souffrance psychologique ;
  • la surveillance des pathologies mentales, des conduites suicidaires et de leurs déterminants afin d’identifier les populations et les problématiques de santé mentale prioritaires et d’apporter des éléments d’orientation et d’évaluation des politiques de prévention et de promotion de la santé mentale.

Objectifs stratégiques :

  • promouvoir le bien-être psychologique ;
  • prévenir le mal-être psychologique et les conduites suicidaires ;
  • surveiller les troubles psychiatriques, les conduites suicidaires et leurs déterminants.