Le

Le programme alerte, préparation et réponse

Axe interventions et territoires

Ce programme a pour vocation d’assurer une fonction de coordination de l’alerte sanitaire et de préparation et réponse aux menaces et crises sanitaires au sein de Santé publique France. Il se structure autour d’un processus dynamique continu d’amélioration de la qualité constituée de trois étapes successives et répétitives : l’anticipation ; la réponse et l’amélioration, mises en œuvre pour des épidémies saisonnières (chikungunya, dengue, grippe…) ou émergentes (Ebola, Mers-Cov, etc.), et pour des situations sanitaires exceptionnelles (canicule, inondations, attentats, etc.).

En matière d’alerte et de réponse, une attention particulière sera portée :

  • à la production structurée et systématisée de l’information à transmettre que ce soit en routine ou en situation exceptionnelle ;
  • au chantier des systèmes d’information de la veille et sécurité sanitaire (SIVSS) mis en œuvre par le ministère chargé de la Santé pour favoriser le partage des informations et faciliter la coordination de la réponse ;
  • à son organisation pour faire face aux besoins de la réponse en particulier de disposer d’un vivier d’agents compétents et formés ;
  • à mener des retours d’expérience afin de tirer les enseignements pouvant permettre d’améliorer l’alerte et la réponse (notamment sur le système d’alerte canicule santé (Sacs)) ;
  • à la poursuite des actions de développement méthodologique dans le cadre de la préparation à la réponse épidémiologique aux accidents industriels et catastrophes (PERAIC) avec la poursuite ou finalisation des études engagées (Etude post attentats de janvier 2015, inondations dans le Gard et les Pyrénées) ;
  • être en mesure de construire un dispositif de communication en situation de crise sanitaire exceptionnelle.

Une autre priorité concerne la préparation et la réponse aux urgences sanitaires dont les activités ont connu un fort développement en 2015, atteignant un degré de maturité lui permettant d’intervenir à de multiples reprises à l’international. Il s’agit d’assurer une gestion optimale des stocks stratégiques de produits de santé de l’Etat. Si beaucoup a été fait au cours des dernières années en termes de rationalisation et de professionnalisation de la gestion de ces stocks, cela passe en tout premier lieu par la mise en service réussie de la plateforme nationale de stockage. Pour ce qui est de la réserve sanitaire, il convient d’adapter les formations aux besoins et de traduire concrètement les dispositions de la loi santé avec la possibilité donnée aux agences régionales de santé de mobiliser directement la réserve sanitaire. La dimension outre-mer tiendra une place majeure, car il s’agit de territoires ayant une sensibilité toute particulière aux crises, ne disposant pas d’appui de proximité, ce qui nécessite de pré-positionner sur place des moyens nationaux.

Objectifs stratégiques :

  • coordonner la réponse de l’agence aux événements sanitaires ;
  • optimiser la gestion du stock stratégique des produits de santé de l’Etat ;
  • anticiper et préparer la réponse aux événements sanitaires.