Le

Le programme pathologiées liées au travail

Axe pathologies

Si les expositions actuelles des travailleurs à des nuisances classiques (substances chimiques, bruits, gestes répétitifs…) sont de mieux en mieux contrôlées, les expositions à des nuisances à effets persistants produisent leurs impacts sur la santé longtemps après l’arrêt de l’exposition, l’amiante étant un exemple emblématique de cet effet différé. Le contexte actuel du travail est marqué par des questions nouvelles comme les seniors au travail, la pénibilité, et le maintien au travail de malades chroniques. On observe simultanément l’émergence de nouveaux facteurs de risque pour la santé, comme l’évolution de l’organisation du travail, l’usage de nouvelles technologies et l’exploitation de nouveaux matériaux (nanoparticules).

Dans ce contexte, l’objectif du programme est de soutenir, par des travaux scientifiques, l’action coordonnée des pouvoirs publics et des régimes de protection sociale sous la forme de plan pour prévenir les risques professionnels. Les programmes de surveillance de l’état de santé de la population au sein de cohortes, via des réseaux de médecins du travail ou le suivi de pathologies spécifiques, sont poursuivis, de même que la surveillance de la mortalité par profession et secteur d’activité, afin de disposer de données probantes dans ce domaine. La surveillance des maladies liées au travail s’inscrit dans le cadre notamment de partenariats qui permettent d’assurer le continuum entre prévention, surveillance et recherche. S’appuyant sur la surveillance des expositions professionnelles (cf. programme environnement), elle permet de développer des connaissances utiles à l’action.

Objectifs stratégiques :

  • contribuer à quantifier le poids dans la population des événements de santé liés au travail ;
  • surveiller les principales pathologies en lien avec le travail et développer des connaissances utiles à l’action.