Le

Le programme traumatismes

Axe pathologies

Avec 40 000 décès par an, dont la moitié par accident de la vie courante (AcVC), les traumatismes constituent un sujet majeur de santé publique.
Les traumatismes représentent le troisième groupe de causes de décès en France. Ils comprennent les traumatismes intentionnels (suicides et tentatives de suicide), les homicides, agressions et violences ; et les traumatismes non intentionnels, ou accidents (accidents de la circulation, du travail, de la vie courante (AcVC)).

Ce programme conduit ses travaux de surveillance épidémiologiques, en coordination avec les multiples acteurs concernés, dans le cadre des rencontres de la Cellule d’échanges, de documentation, et d’information sur les AcVC (Cediac). Ces travaux ont, pour objectif de diminuer la fréquence et la gravité des accidents. Il s’agit, par exemple, de rendre compte des décès par traumatismes, de leur répartition géographique et leur évolution dans le temps, ainsi que des hospitalisations des personnes atteintes de brûlure grave et des causes des AcVC graves aux urgences. En matière de prévention, il s’agit de produire des outils d’information pour renforcer les comportements de vigilance et de fournir des outils pour les professionnels sur plusieurs thématiques telles que : les défenestrations, les noyades, ou les traumatismes sonores liés à la musique amplifiée, etc. Par ailleurs, de nouvelles thématiques de surveillance et de prévention seront investies dont notamment, les décès par traumatismes des moins de 15 ans, la surveillance épidémiologique des traumatismes crâniens, etc.

Objectifs stratégiques :

  • diminuer la fréquence et la gravité des accidents, par la poursuite des travaux de surveillance épidémiologiques engagés, et par des actions de prévention adaptées ;
  • diminuer la fréquence et la gravité des traumatismes par la mise en place de nouvelles thématiques de surveillance épidémiologique et de prévention.