Journée mondiale sans tabac 2019

Priorité à la BPCO, méconnue et sous diagnostiquée en France !

La Journée mondiale sans tabac est dédiée cette année à la santé pulmonaire. Le risque de cancer du poumon lié au tabagisme est connu, par contre les Français connaissent moins la broncho-pneumopathie chronique obstructive (la BPCO) qui est pourtant une des conséquences graves du tabagisme. Elle est responsable chaque année de plus de 18 000 décès1. Selon le Baromètre de Santé publique France 2017, seul 1 Français sur 5 connait cette maladie. Le Ministère des Solidarités et de la santé, l’Assurance Maladie et Santé publique France, en partenariat avec la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF), la Fondation du Souffle et l'association BPCO se mobilisent pour mieux faire connaître la BPCO et ses symptômes.

La BPCO, une maladie méconnue

La BPCO est une maladie respiratoire chronique due à une inflammation et une obstruction permanente et progressive des bronches. Ses symptômes sont la bronchite chronique (toux grasse pendant plusieurs mois chaque année durant plusieurs années consécutives), des bronchites à répétition ou une sensation de manque d’air qui s’installe progressivement. Particulièrement handicapante, elle touche en France entre 5 et 10% des adultes2 et est en passe de devenir la 3e cause de mortalité dans le monde3. C’est pourquoi il est important de diagnostiquer précocement cette maladie qui ne se guérit pas mais dont l’évolution peut être ralentie par l’arrêt du tabac.

Les résultats du Baromètre de Santé publique France mené en 20174, montrent que la BPCO reste encore largement méconnue du grand public. Ainsi, parmi les 6 347 personnes interrogées :

  • Seule une personne sur cinq connaissait le terme de BPCO,
  • Parmi elles, seule 1 sur 3 indiquait le tabac comme en étant la cause principale5.

Cette méconnaissance est plus marquée chez les hommes, chez les jeunes et chez les personnes de faible niveau socioéconomique.

Une nouvelle campagne pour mieux connaître et diagnostiquer la BPCO

Essoufflement, toux grasse… ces signes semblent classiques chez les fumeurs et pourtant ils peuvent aussi être les premiers symptômes d’une BPCO. Une mesure du souffle (spirométrie) permet facilement de faire le diagnostic. On estime aujourd’hui que plus de 70% des personnes présentant une BPCO ne sont pas diagnostiqués, le diagnostic étant souvent porté alors que la maladie est déjà à un stade avancé. L’amélioration des connaissances des Français, des fumeurs et des anciens fumeurs et la sensibilisation des professionnels de santé sont essentielles à un diagnostic plus précoce et ainsi à une meilleure prise en charge de cette maladie.
Du 31 mai au 26 juin, le Ministère des Solidarités et de la santé, Santé publique France et l’Assurance Maladie lancent une campagne radio « Tout savoir sur la BPCO ». Elle se compose de 3 chroniques santé de 60 secondes sous forme d’interview. Un pneumologue apportera son éclairage autour de 3 thèmes : « BPCO et tabagisme », « BPCO, qui est concerné ? », « BPCO : symptômes et diagnostic ». Elles seront diffusées en Métropole et dans les DOM.
Le dispositif est complété par une campagne digitale pour le grand public et les professionnels de santé et des publi-rédactionnels dans la presse médicale.
Au-delà de cette priorité, la journée mondiale sans tabac est aussi l’occasion pour tous les fumeurs de s’engager dans une démarche d’arrêt et pour tous les professionnels de santé, de parler tabac avec tous leurs patients.

Tabac info service, toujours à l’écoute

Quel que soit le stade de la BPCO, l’arrêt du tabac est bénéfique. Le dispositif d’aide à distance Tabac info service est mobilisé pour accompagner tous les fumeurs dans leur tentative d’arrêt.
Ligne téléphonique 39 89, site internet, l’ecoaching et page Facebook  proposent un accompagnement personnalisé et efficace pour aider chacun à en finir avec la cigarette.