Accidents du travail et de trajet des salariés séniors en France en 2011-2012 : résultats de l’étude

Santé publique France publie les résultats d’une étude sur les accidents du travail et de trajet des salariés séniors en France en 2011 et 2012 qui pour la première fois ont été analysés séparément chez les hommes et les femmes. Basée sur les deux principaux régimes de sécurité sociale, l’étude met en évidence des causes d’accidents et des secteurs d’activité particulièrement préoccupants chez les femmes séniors.

En France, le nombre de travailleurs séniors a fortement augmenté ces dernières années : le nombre d’actifs âgés de 50 ans et plus est passé de 5,3 millions en 2001 à 8,6 millions en 2016 d’après l’Insee. Le nombre de travailleurs séniors devrait encore progresser dans les années à venir. Pour autant, très peu d’études ont été conduites en France pour décrire leurs risques professionnels, notamment les accidents du travail et de trajet (domicile-travail), qui constituent le premier risque professionnel chez  l’ensemble des salariés tous âges confondus.

Dans ce contexte, Santé publique France a réalisé une étude sur les accidents du travail et de trajet des salariés séniors. Les analyses ont été réalisées à partir des données d’indemnisation des accidents du travail enregistrées par deux des principaux régimes de sécurité sociale (régime général et régime des salariés agricoles) pour les années 2011 et 2012 et pour la première fois en France séparément chez les hommes et les femmes.

Principaux résultats :

  • Les accidents du travail étaient moins fréquents chez les séniors que chez l’ensemble des salariés des deux régimes considérés ; en revanche, ils étaient plus graves.
  • La fréquence des accidents du travail des séniors était supérieure à celle de l’ensemble des salariés dans un plus grand nombre de secteurs d’activité chez les femmes que chez les hommes : 13 secteurs chez les femmes versus 3 secteurs chez les hommes.
  • L’étude a révélé que les chutes de plain-pied (pour les accidents du travail et de trajet) et les chutes de hauteur (pour les accidents du travail) étaient plus fréquentes chez les femmes séniors que chez l’ensemble des salariées.
    Des études complémentaires sont nécessaires pour comprendre les mécanismes accidentels en jeu et confirmer ces résultats.

TELECHARGER LE RAPPORT

ddd