Etude PREVAGAY 2015 : premiers résultats sur le VIH

Santé publique France publie les premiers résultats sur le VIH de l’étude PREVAGAY menée auprès des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) fréquentant les lieux de convivialité gay de cinq villes françaises*. Ces résultats font l’objet d’un article dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) et de cinq rapports régionaux.

L’étude PREVAGAY s’inscrit dans un contexte épidémiologique où les HSH sont le seul groupe de transmission du VIH pour lequel le nombre de nouveaux diagnostics ne diminue pas. Dans le même temps, une diminution de l’usage systématique du préservatif dans cette population a été observée dans les enquêtes comportementales. Par ailleurs, le contexte préventif s’est modifié avec l’amélioration de l’efficacité des traitements antirétroviraux, et la promotion d’une prévention « combinée » associant mesures comportementales, stratégies de dépistage, et traitement antirétroviral.

Une prévalence pour le VIH élevée

  • La prévalence pour le VIH pour l’ensemble des cinq villes était estimée à 14 %
  • La prévalence pour le VIH s’échelonnait de 8 %  à Lille à 17 % à Nice

Figure 1. Prévalence VIH selon la ville – Prevagay 2015, données pondérées

Figure 1 - Prévalence VIH selon la ville – Prevagay 2015, données pondérées

Extrait du rapport Lille : Rapport Prevagay 2015, Lille. Enquête de séroprévalence du VIH menée auprès des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes fréquentant les lieux de convivialité gay

  • La proportion des infections à VIH diagnostiquées parmi l’ensemble des HSH testés séropositifs s’élevait à 92 % sans différence selon les villes
  • La part des HSH séropositifs sous traitement antirétroviral était estimée à 95 % sans différence selon les villes
  • Le non usage du préservatif était différentiel selon le statut sérologique des HSH

Ces données permettent d’orienter les politiques publiques en termes de lutte contre le VIH et de contribuer à leur évaluation, notamment les stratégies de dépistages et les actions de prévention auprès des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH).

Cette étude a été menée en partenariat avec les Centres nationaux de référence (CNR) pour le VIH et pour les hépatites virales B, C et Delta, l’Équipe nationale d’intervention en prévention et santé pour les entreprises (ENIPSE) et l’Inserm, et avec le soutien financier de l’ANRS (France Recherche Nord&Sud Sida-HIV Hépatites), de Sidaction et des Agences régionales de santé (ARS) des régions concernées par les cinq villes de l’étude.

L’étude PREVAGAY :

L’étude PREVAGAY 2015 est une enquête multicentrique de séroprévalence du VIH et des hépatites B et C, réalisée auprès des hommes ayant des rapports sexuels fréquentant les lieux de convivialité gay (bars, saunas, backrooms) à Lille, Lyon, Montpellier, Nice et Paris de septembre à décembre 2015.
Cette étude comportait deux volets concomitants et couplés : un auto-prélèvement de gouttes de sang capillaire au bout du doigt recueillies sur un papier buvard, un auto-questionnaire comportemental anonyme.

Pour en savoir plus