Le

Le suicide des agriculteurs

Une récente revue de littérature épidémiologique internationale a montré un excès de risque de décès par suicide chez les travailleurs du secteur agricole. Les derniers travaux de surveillance menés par Santé publique France en collaboration avec la Caisse centrale de la mutualité sociale agricole (CCMSA) sont inscrits dans le Plan national de prévention du suicide dans le monde agricole 2016-2020. Ils ont porté sur l’étude des caractéristiques socio-professionnelles associées à la mortalité par suicide chez les hommes agriculteurs exploitants entre 2007 et 2011 en France métropolitaine. Les travaux en cours concernent les salariés agricoles entre 2007 et 2013. Par ailleurs, les analyses du dernier Baromètre santé 2017 permettront de disposer de données sur les pensées suicidaires et tentatives de suicide par secteur d’activité et notamment pour le secteur agricole.

Concernant les hommes exploitants en activité entre 2007 et 2011, le risque de décès par suicide était plus élevé notamment parmi ceux ayant un âge compris entre 45 et 54 ans ou travaillant dans leur exploitation à titre individuel. Les agriculteurs en régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche Comté, Bretagne et Hauts de France étaient plus souvent décédés par suicide pendant cette période que ceux de la région Grand-Est. Les déterminants ont été approfondis dans le cadre d’une approche sociologique.

Ces résultats doivent être pris en compte lors de la mise en place d’actions de prévention pour détecter et accompagner les agriculteurs en difficulté. Agri’écoute, un dispositif d’écoute pour les professions agricoles en situation de détresse psychologique a été mis en place en 2014 par la CCMSA. Cette dernière a fait appel à Santé publique France et aux associations SOS Amitié et SOS suicide Phénix pour la gestion de la plateforme. Le numéro vert 09 69 39 29 19 est accessible 24H/24 et 7J/7.

En savoir plus sur les derniers travaux de Santé publique France :